Les lectures de l’été: mes suggestions

À lire cet été pour apprécier la saison estivale! Que cela soit pour un weekend de 3 jours ou pour 2 semaines de roadtrip, voici une suggestion de livres à mettre dans votre valise ! Valérie Perrin, Roxanne Bouchard, Agnès Martin-Lugan, Delphine de Vigan, Paul Serge Forest, Gianfranco Calligarich, Ruth Ware et Clare Pooley seront là pour vous faire passer un bel été...

Trois, Valérie Perrin

« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.

Nina me méprise. Quant à Etienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. »

1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.

2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?

Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au cœur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

Un dernier été en ville, Gianfranco Calligarich

Rome, fin des années 1960. Leo Gazzarra, milanais d’origine, est depuis quelques années installé dans la capitale. Il vit de petits boulots pour des revues et des journaux. Viscéralement inadapté, dans un monde où il ne parvient pas à trouver sa place, il se laisse aller à des journées qui se ressemblent et à des nuits souvent alcoolisées. Leo n’en veut à personne et ne revendique rien.
Le soir de ses trente ans, il rencontre Arianna, une jeune femme exubérante à la fois fragile et séductrice. Sûre de sa beauté, mais incapable d’exprimer ses véritables sentiments, Arianna est évanescente. Elle apparaît et disparaît, bouleversant le quotidien mélancolique d’un homme qu’elle aurait peut-être pu sauver de sa dérive existentielle.

Une histoire d’amour et de solitude, récit d’un renoncement tranquille, dans une Rome solaire, magnétique, qui n’est pas sans rappeler celle de La Dolce vita de Fellini. On pense aussi aux héros d’Hemingway ou de Fitzgerald, ou encore au Feu follet de Pierre Drieu la Rochelle et à son adaptation par Louis Malle.

Le murmure des hakapiks, Roxanne Bouchard

Cap-aux-Meules, Îles-de-la-Madeleine. Fin janvier.
Alors que le nordet menace, l’agente Simone Lord monte, à titre d’observatrice, sur le Jean-Mathieu, un chalutier en partance pour la chasse au phoque. Elle n’est pas la bienvenue à bord. La météo s’annonce rude. Pour Simone, mais aussi pour Joaquin Moralès, qui retire son alliance comme on arrache un arbre. Déraciné, il embarque avec Érik Lefebvre, en vue d’une semaine de ski aux abords du Saint-Laurent. Juste avant le départ, la psychologue judiciaire Nadine Lauzon arrive en courant, avec un dossier sur lequel l’enquêteur Moralès devrait se pencher.

Un roman policier empreint de poésie, de froid et de glace. Absolument bouleversant !

L’hakapik est une arme formée d’un bâton de bois orné d’une tête de marteau et d’un crochet. D’origine norvégienne, il est conçu expressément pour la chasse au loup marin.

La datcha, Agnès Martin-Lugand

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable? »

Et si le pouvoir d’un lieu était d’écrire votre histoire?

Les enfants sont rois, Delphine De Vigan

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. « On dirait une enfant » pensa la première, « elle ressemble à une poupée » songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

À travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine De Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

Tout est ori, Paul Serge Forest

Grâce à leur énorme usine, les Lelarge contrôlent le marché des fruits de mer sur la Côte-Nord quand survient, sur la plage de Baie-Trinité, un visiteur à l’élégance suspecte, lié à un mystérieux conglomérat japonais. Pour Frédéric Goyette, fonctionnaire dépressif de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, amateur d’aquavit et de jazz inécoutable, c’est le début de l’enquête. Quant à Laurie Lelarge, cadette rebelle de sa famille, l’homme en vient vite à exercer sur elle un attrait confus, mais irrépressible. Elle ignore encore que Mori Ishikawa est l’auteur d’une invention qui est promise à changer le cours de l’histoire…

Le fabuleux voyage du carnet des silences, Clare Pooley

Monica a abandonné sa carrière d’avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road. Le jour où un de ses clients oublie son carnet sur une table, elle ne peut s’empêcher de le lire. Les premières pages lui révèlent la confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, âgé de soixante-dix-neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme.
Touchée par cette idée de révéler des sentiments intimes à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet avant de le déposer dans un bar à vin.

Au risque de voir son destin bouleversé de manière inattendue…

Les cinq règles du mensonge, Ruth Ware

RÈGLE NUMÉRO UN: Dis un mensonge

RÈGLE NUMÉRO DEUX: Ne change pas ta version

RÈGLE NUMÉRO TROIS: Ne te fais pas prendre

RÈGLE NUMÉRO QUATRE: Ne pas se mentir les unes aux autres

RÈGLE NUMÉRO CINQ: Savoir quand cesser de mentir

Quand quelqu’un meurt, ce n’est plus un jeu…

Kate, Thea, Fatima et Isa fréquentent toutes une école de la dernière chance. Dans ce pensionnat strict et sans vie, elles défient l’autorité en instaurant un jeu de mensonge sophistiqué. Elles s’affranchissent ainsi des règles de l’institution et vivent une adolescence délurée. Bien des années après, Kate, la tête pensante du groupe, convoque ses anciennes camarades.